Accueil>Les projets>LA SUCRERIE>L'organisation

 

 

Etude de programmation
sur le site de la sucrerie de Francières

       Approche générale du concept :

  UNE TRIPLE LEGITIMITE

Au plan national, la sucrerie de Francières détient une triple légitimité pour accueillir un équipement dédié au sucre : elle est, en France, la seule sucrerie ancienne à conserver un ensemble de bâtiments liés à la production qui soient encore "lisibles" historiquement.
Cet ensemble témoigne de l'évolution de la production industrielle du sucre depuis 1820, et est, à ce titre, protégé par les monuments historiques.
Elle est située au coeur de la principale région sucrière de France, depuis les débuts de la fabrication du sucre de betterave. Elle s'appuie sur une histoire familiale riche et une association dynamique.
Francières s'affirme donc comme un témoin exemplaire de l'histoire du sucre de betteraves en France.

  LE SITE : UN SUPPORT PRIVILEGIE POUR DEROULER L'HISTOIRE DU SUCRE

L'équipement devrait permettre aux visiteurs d'aller à la rencontre des traces architecturales existantes pour les interpréter et reconstituer ce que pouvait être l'activité de la sucrerie. Francières apparaissant ainsi comme une unité modèle présentant toutes les caractéristiques type d'une sucrerie : domaine agricole, site de production, organisation sociale basée sur le paternalisme, unité spatiale, rôle du chemin de fer, etc.
Présenter Francières, c'est écrire l'histoire de toutes les sucreries de France, voire d'Europe, en un seul lieu.

  ORGANISATION GENERALE

Le mot « musée » est banni par les autorités, remplacé par celui de « parcours d’interprétation ». D’ailleurs, un «musée» doit comprendre du matériel, d’où son entretien, être reconnu par la DRAC avec nomination d’un conservateur, ce qui compliquerait cette première tranche.


Le matériel, réuni depuis 14 ans par l’Association, est en partie visible par des vitrages, créés dans les parois extérieures. Il trouvera sa place définitive dans la deuxième tranche.
Celui retenu dans la première tranche est représenté par la diffusion, une cuite et du petit matériel de laboratoire.

Sur le parcours de visite :
- Les deux conciergeries sont consacrées à une boutique billetterie et à un vestiaire pour les scolaires, l'entrée se fait par la cour d'honneur, avec un cheminement en caillebotis pour éviter les accidents.
- Ce caillebotis d’accès est équipé de panneaux, permettant de comprendre l’ensemble des autres bâtiments. A part les rebouchages indispensables, tous les murs resteront dans leur jus.
- La couverture des deux halles s'appuie sur des portiques métalliques accolés aux murs. Celle de la deuxième halle (diffusion) est une verrière. L'éclairage de la première est constitué par un mur rideau donnant sur la cour d'honneur.
- A l’entrée de la première halle, une maquette de la sucrerie, interactive, permet aux visiteurs de situer les divers bâtiments et leur usage.
- La partie gauche (Nord) est réservée à la partie «agro ressources». La cuite imposante figure au fond.
- La partie droite comprend une salle de vidéo projections de 50 places.
- Une zone est réservée au laboratoire avec de petits matériels et une ouverture dans la façade Est permet de découvrir le four à chaux.
- Les bureaux, les sanitaires et les réserves sont situés à l’arrière de cette salle .
L’ASSF y a sa place et gère son centre de documentation sur les sucreries métropolitaines.

Pour la muséographie, un comité scientifique et technique PNR et un autre IAR ont été constitués avec la Région.

Coiffant ces deux comités, un comité de pilotage regroupe les diverses autorités administratives et les financeurs.

- La halle dite de la «diffusion», consacrée au «sucre», comprend, posé en hauteur, l’important tronçon d’une diffusion RT2.

ASSF Diffusion

Le parcours de cette salle permet de découvrir, par panneaux et autres procédés, l’histoire de la sucrerie de Francières et de ses dirigeants, l’histoire de la technologie sucrière, l’histoire des différents métiers de cette industrie et son histoire sociale.

- La partie sud ouvre sur une terrasse consacrée à la technologie agricole et à la culture de la betterave. Elle permet de voir l’activité agricole du Sud du site mais aussi la distillerie 1880 et les autres bâtiments anciens de la fabrique.

ASSF Façade Sud

Ci-dessous : schémas du parcours en l'état actuel.

plan masse parcours
Plan global de l'organisation du site

Descriptif de la visite
cheminement détaillé


Vue façade OuestUne vue de la façade Sud

 

Les Ouvertures de la Sucrerie de Francières.

Depuis Janvier 2013, c'est l'association Planète-Sciences Picardie qui assure les visites de la sucrerie de Francières,
pour les scolaires comme pour le grand public,
aussi bien sur le parcours d'interprétation de l'Industrie Sucrière
que sur le parcours Industrie et Agro-Ressources.

Vous pouvez prendre contact avec l'équipe, qui vous accueillera à l'adresse suivante :


sucrerie.francieres@planete-sciences.org



le Pôle Industries et Agro-Ressources

A l'entrée de la visite, la halle Thirial abrite un espace
dédié aux agro-ressources.
Cet espace est animé par le pôle de compétivité IAR,
présenté ci-dessous :

 


la chimie verte

 

Le Pôle de Compétitivité «Industries et Agro-Ressources» a vocation à rassembler les acteurs de la recherche, de l’enseignement et de l’industrie de Champagne-Ardenne et de Picardie autour d’un axe commun : les valorisations non alimentaires du végétal.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, le Pôle de Compétitivité IAR a défini 4 domaines d’actions stratégiques regroupés sous le concept de bioraffinerie : Ces axes stratégiques sont au cœur des enjeux du développement actuels et futurs : augmentation durable des prix des matières premières et de l’énergie non renouvelable, compétitivité internationale, développement durable, protection de l’environnement, santé et sécurité des consommateurs.

La mise en place d’un cadre réglementaire de plus en plus strict, tant au niveau national qu’européen traduit ces préoccupations.

La finalité et la stratégie du pôle Industries et Agro-ressources est de réunir les compétences et les technologies d’extraction, de transformation et de formulation des composants de la biomasse, permettant d’effectuer toutes les étapes depuis le laboratoire jusqu’au développement industriel, d’un projet innovant s’inscrivant dans une perspective de développement durable :

• Les bioénergies
• Les agromatériaux
• Les biomolécules
• Les ingrédients végétaux

Le Pôle IAR se donne aujourd’hui les moyens de ses ambitions pour être en 2015 la référence européenne des valorisations non alimentaires des agro-ressources :

- en intensifiant les partenariats au niveau de nos 2 régions par l’organisation de l’adéquation offre demande des secteurs industries – recherche – agro-ressources et le soutien aux projets en résultant,

- en intégrant des savoir-faire extérieurs par une ouverture à d’autres territoires nationaux ou internationaux dans une stratégie d’alliance,

- en développant un outil d’intelligence économique spécialisé dans les opportunités de substitution au carbone fossile mais également dans la création de nouvelles fonctionnalités,

- en adaptant et mobilisant les ressources végétales nécessaires aux usages industriels concernés .

Source :
http://www.iar-pole.com/fr/index02.php

 

betterave

 

zoom
zoom
zoom
début du parcours
2eme partie de la visite
visite zone 3
Page d'accueil de l'ASSF